Gatarre

21-12-2005

Christiane, Jean Paul.

Dénivelée : 550m

Distance : 8 km

Total : 4H05 (montée 2h00)

Temps nuageux et froid.

Carte IGN TOP25 - 1346 ET

Forêt d'Iraty - Pic d'Orhy

Partis de Biarritz à 9H00, nous traversons Saint Jean Pied de Port et passons à Saint-Jean-le-Vieux où nous tournons à droite en direction d'Iraty; 2,300 km plus loin, nous prenons une petite route à droite en direction de Bascassan; 800 mètres plus loin, à Bastida, nous prenons à droite après le pont. à Bascassan, nous tournons à gauche après le petit fronton, et nous garons la voiture à côté de la chapelle Saint André qui est en restauration, ainsi que la benoîterie qui lui est attenante.

Chapelle Saint André de Bascassan.

- 9H30 - 245m Nous quittons la chapelle de Bascassan, en poursuivant sur la route par laquelle nous sommes arrivés (direction Sud-sud-est). Le Lamier maculé et la Bourrache officinale sont gelés.

- 10H13 - 255m A 200 mètres du départ, nous empruntons le chemin de terre qui monte sur la droite. Nous reconnaissons sur la gauche, la belle silhouette du Béhorléguy qui sort de la brume.

- 10H24 - 310m Le chemin se divise en deux, nous prenons la branche de droite où nous pataugeons dans la boue... Un chêne s'est abattu sur le chemin, et nous traversons ses branches avec quelques difficultés...

- 10H38 - 330m Après avoir franchi un portail grillagé, nous sortons en terrain dégagé.

- 373m On laisse un sentier qui part à flanc sur la gauche, pour suivre le chemin en face (Sud-ouest) qui longe la clôture et passe au pied d'un arbre envahi par le lierre.

Le chemin qui longe la clôture et passe au pied d'un arbre envahi par le lierre

- 10H47 - 420m Sur la croupe, au niveau de quelques blocs rocheux, on part à flanc sur la gauche, rejoignant une sente au pied d'un arbre isolé. Le chemin se poursuit à flanc en montant modérément, dominant la ferme Harguindéguia.

Le chemin se poursuit à flanc...

- 10H58 - 470m Nous passons au milieu de blocs de poudingue, puis le sentier vire quasiment à l'Ouest. Au Sud, sur le flanc de montagne qui nous fait face, nous remarquons une étrange parcelle rectangulaire entourée d'un fossé. Cette disposition nous fait penser à un camp, une redoute... Si j'étais archéologue, je ne manquerais pas d'aller faire quelques fouilles pour essayer d'en percer le mystère...

une étrange parcelle rectangulaire entourée d'un fossé

- 11H08 - 500m Nous constatons que la borde de Burguista, sous les chênes, flanquée d'un beau pied de houx, est complètement en ruine. On remarque un petit abreuvoir juste au dessous.

La borde de Burguista

- 11H12 - 515m Nous rejoignons le col au lieu dit "Burguista", où nous rejoignons une piste qui monte depuis Aincille.

- Nous l'empruntons vers le Sud, durant quelques dizaines de mètres, et montons en face, suivant un sentier qui longe une grosse rigole envahie par la végétation (probablement l'ancien chemin). Nous avons une belle vue sur le Jara et Monhoa, le col d'Ispeguy et les crêtes d'Iparla, et au Nord, l'Arradoy.

- 11H24 - 600m Nous rejoignons la piste sur laquelle nous poursuivons notre ascension.

- 11H28 - 615m Alors que la piste tourne à droite, nous trouvons un cromlech sur la petite plate-forme située à gauche du virage. Nous prenons le temps de casser une petite graine... La citadelle de Saint Jean Pied de Port se détache nettement dans la lumière.

- Alors que nous remontons la crête d'Handiague, nous remarquons en contrebas sur la droite, une éminence rocheuse où s'est donné rendez-vous une belle colonie de vautours fauves.

Rochers colonisés par les vautours.Rochers colonisés par les vautours.

- 11H50 - 697m Nous parvenons à un col où se situe un abreuvoir.

- Cent mètres plus au Sud, nous laissons la piste partir à flanc sur la gauche, pour poursuivre en face, avant d'obliquer sur la droite (encore un abreuvoir) en direction d'un sommet rocheux où paissent tranquillement quelques pottoks.

Pottok.Pottok.

- 12H07 - 761m Nous sommes au sommet de Gatarre, alors qu'un vol de grue passe bruyamment au-dessus de nos têtes. Au Sud, une soixantaine de vautours planent en tournant pour profiter des ascendances au dessus d'Estérenguibel, dont nous n'apercevons que la pisciculture. Au Nord-est, nous voyons l'église de Lecumberry, qui se détache très nettement dans le paysage. La cime enneigée du pic d'Orhy émerge de temps en temps des nuages.

Versant Sud de Gatarre.Lecumberry et son église.

- 12H45 Après un bon casse-croûte, nous amorçons la descente en suivant la crête vers le Nord-est.

- 12H49 - 756m Nous passons sur un petit sommet hérissé de pierres, ou nous obliquons à l'Est, toujours suivant le ligne de crête. Nous observons au passage, une carcasse de vache dévorée par les vautours, qui n'ont vraiment laissé que la peau et les os!

Une carcasse de vache...La peau et les os...

- 13H03 - 670m Nous rejoignons la borde au lieu dit Buluntza, et allons observer au dessus dans le champ, le superbe dolmen de Buluntza (datant de l'époque néolithique), placé au sommet d'un beau tumulus d'une quinzaine de mètres de diamètre.

Le dolmen de Buluntza.

Le dolmen de Buluntza.Le dolmen de Buluntza.

- Nous poursuivons notre descente vers le Nord en suivant la piste balisée de quelques traits bleus.

- 13H20 - 610m On laisse une piste partir sur la droite , et descendons à gauche sous l'abreuvoir en suivant encore le balisage bleu.

- 13H25 - 540m Lorsque nous trouvons un nouvel abreuvoir au col de Gastalepo, nous quittons la piste qui descend sur la droite, pour partir à gauche, en traversée sur versant Ouest de Seineguy.

- 13H38 - 530m Nous rejoignons la croupe herbeuse qui descend de Seineguy en direction du Nord-ouest. Le hameau de Bascassan est à nos pieds, et dominons sur la droite, une pisciculture assez importante.

- 500m Alors que nous suivons sur la ligne de crête, nous passons à côté de cinq cromlechs de grande dimension.

- 445m On fait un petit lacet sur la droite, et rapidement, avant de rejoindre le fond du vallon encaissé, nous repartons à flanc sur la gauche, empruntant une petite sente.

- 13H53 - 380m On passe sous quelques chênes et tournons brièvement à droite puis à gauche pour descendre le long d'un barbelé. On franchit deux barrières successives pour pénétrer dans un champ en forte pente. Nous descendons jusqu'au point bas où nous trouvons un chemin extrêmement boueux qui nous permet de rejoindre la route que nous empruntons vers le Nord (droite).

- La route traverse le torrent, et 150 mètres plus loin passe devant la ferme Errékaldéa où nous remarquons une belle décoration au dessus de la porte d'entrée. L'inscription indique: "Fait bâtir par Jean Puchulu - Madeleine Oyhagarray - l'année 1942".

Pierre décorée sur la façade de la ferme Errekaldea.

- Il nous suffit de parcourir un peu moins de 500 mètres sur cette petite route pour retrouver notre voiture à la chapelle de Bascassan.

Il est assez étonnant de constater, que la chapelle de Bascassan a une jumelle au village d'Alciette (à moins de deux kilomètres à vol d'oiseau...), elles sont identiques extérieurement, les retables sont de même facture et sont toutes deux décorées de peintures naïves.

Il reste encore quelques belles stèles discoïdales dans le cimetière qui entoure la chapelle. La serrure de la porte est décorée d'un étonnant personnage...

Stèle funéraire.Stèle discoïdale.Stèle discoïdale.

Erratum: Dominique Villain nous indique le 17 février 2008:

"J'ai galéré hier en cherchant les données entre 10h24 et 10h38: plus de petit chemin qui part à droite (envahi par les ronces et inaccessible ), plus de portail à ouvrir, car le chemin qui débute de la route goudronnée a été élargi au bulldozer (vous imaginez les bas cotés) et mène directement à l'arbre recouvert de lierre"

Dont acte pour les personnes qui s'engageraient sur cet itinéraire et un grand merci à Dominique Villain.

Randonnées